LA GRANDE DEPRESSION MEDIEVALE : XIVe-XVe SIECLES.
Le précédent d'une crise systémique

De Guy Bois

Collection Actuel Marx Confrontation, PUF, 216 pages, 118 francs
Série Histoire
Mai 2000

Entre 1300 et 1460, la société européenne est plongée dans un drame longtemps ignoré, minimisé, voire même occulté par les historiens. Sur un fond de dépression économique, épidémies, conflits militaires, politiques et sociaux conjuguent leurs effets dévastateurs. Surtout, les symptômes de décomposition sociale se multiplient : les groupes sociaux se raidissent dans la préservation de leurs intérêts propres, l'exclusion devient un phénomène de masse, la violence et la corruption gangrènent la vie politique et détruisent les avancées démocratiques de ce qui fut le beau Moyen Age. Enfin, à la faveur de la débandade générale, l'irrationnel triomphe dans l'ordre intellectuel.

Certes, l'histoire ne se répète jamais. Et cependant, que de signes analogues, sous nos yeux, dans le monde contemporain. Ces concordances troublantes ont incité Guy Bois à entreprendre une réflexion d'ensemble sur la grande dépression médiévale et à porter un diagnostic sur ce qui fut sans doute une crise globale de société ou de civilisation : un précédent à méditer.

 

Guy Bois est professeur émérite à l'Université Paris VII (Histoire médiévale). Il est l'auteur de Crise du féodalisme (1976) et de La Mutation de l'An Mil (1989).

 


Table des matières

Avertissement

1. La dimension démographique de la croissance
2. La colonisation agraire : une révolution technique?
3. Une révolution méconnue : la floraison des bourgs ?
4. La société se monétarise
5. La promotion du travail
6. Le marché : un intrus ou un élément décisif du système?

La dépression économique

1. Quand apparaît-elle ?
2. Une impasse historique
3. Une stagflation
4. La mesure de l'effondrement
5. Sur le rôle de la guerre
6. La place de la peste et des épidémies
7. Un choc conjoncturel ?
8. Au coeur du processus : une déflation

La désagrégation d'une société

1. Une fracture sociale : la marginalisation des pauvres
2. La triple défaillance des élites sociales
3. Le monde du travail dans la crise

Le coût politique et intellectuel de la grande dépression

1. Genèse de l'Etat moderne ou de l'Etat gabegie ?
2. La crise a-t-elle enfanté la nation ?
3. Une crise du politique : le coût d'arrêt à la poussée démocratique
4. Une débandade de la raison

Autour de la dépression : les enjeux historiographiques et théoriques

1. Chronologie de sa perception au XXe siècle
2. Des blocages conceptuels
3. Sur les traits principaux du féodalisme
4. Une économie monétaire de production

Conclusion

Retour à la page d'accueil