Lire les Manuscrits de 44

Sous la direction d'Emmanuel Renault

Collection Actuel Marx Confrontation, 154 pages, 18
 Novembre 2008

[Table des matières]    [Auteurs]

Les Manuscrits de 1844 sont l’un des textes les plus célèbres de Marx, à juste titre puisqu’un certain nombre de thèmes fondamentaux y trouvent leurs formulations philosophiques classiques. Ces manuscrits font en outre l’objet d’un regain d’intérêt dont témoignent plusieurs traductions récentes et le renouveau des discussions sur la conception marxienne de l’aliénation. Mais leur importance et leur actualité sont en proportion directe d’une opacité due notamment à la diversité de leurs enjeux (de la critique de la philosophie à celle de l’économie politique) et à la multiplicité de leurs interlocuteurs (des jeunes hégéliens aux socialistes et aux communistes français).

            Spécialistes de Marx et de la philosophie classique allemande et protagonistes de la discussion contemporaine sur l’aliénation, les auteurs de ce volume s’efforcent de rendre accessible ce texte classique tout en mettant en lumière l’originalité de son contenu philosophique. Pour reconstituer le contexte philosophique et politique des Manuscrits de 1844, ils explicitent les différents enjeux du texte et restituent les termes des différents débats dans lesquels Marx s’engage à l’époque. Ainsi permettent-ils au lecteur de prendre la mesure de la portée politique et de la teneur philosophique du naturalisme et de l’analyse de l’aliénation qui ont fait la célébrité de ces fragments décisifs aussi bien pour l’évolution de la pensée marxienne que pour celle de la pensée critique.

Table des matières

E. Renault : Introduction – Comment lire les Manuscrits de 1844 ?

Première Partie : Marx entre Hegel, Feuerbach et Hess

Jean-Michel Buée : Les critiques de Hegel entre 1843 et 1845       

Jean-Christophe Angaut : Un Marx feuerbachien ?

Franck Fischbach : « Possession » versus « expression » : Marx, Hess et Fichte

Deuxième Partie : Langages et formes de l’aliénation

David Wittmann : Les sources du concept d’aliénation         

Gautier Autin : Religion et aliénation

Stéphane Haber : « Le naturalisme accompli de l’homme » : travail aliéné et nature


Auteurs 

Jean Christophe Angaut est Maître de conférences de philosophie à l’ENS LSH. Il a récemment publié Bakounine jeune hégélien,  ENS Éditions, 2007 et « Le conflit Marx-Bakounine dans l’Internationale : une confrontation des pratiques politiques », Actuel Marx, n° 41, 2007.

Gauthier Autin est doctorant à l’université Michel de Montaigne (Bordeaux III) et ATER à l’université de Franche-Comté. Ses recherches portent sur la philosophie française du XIXe siècle et sur la réception de Leibniz dans le champ des sciences humaines. Il a publié des articles sur la criminologie et sur la sociologie de Gabriel Tarde.

Jean-Michel Buée est Maître de conférences de philosophie à l'Université de Grenoble 1. Auteur de nombreux articles sur Hegel et l'idéalisme allemand, il récemment dirigé Logique et sciences concrètes dans le système hégélien, L’Harmattan, 2006 (en collaboration avec E. Renault et D. Wittmann) et traduit les Leçons sur la logique 1831 de Hegel, Vrin, 2007 (avec D. Wittmann).

Franck Fischbach est Professeur de philosophie à l’Université de Toulouse II – Le Mirail. Il a notamment publié : Fichte et Hegel. La reconnaissance, PUF, 1999, L’être et l’acte. Enquête sur les fondements de l’ontologie moderne de l’agir, Vrin, 2002, La production des hommes. Marx avec Spinoza, PUF, 2005. Il est également l’auteur d’une nouvelle traduction des Manuscrits économico-philosophiques de 1844 de Marx, avec présentation et notes, Vrin, 2007.

Stéphane Haber est Professeur de philosophie à l’Université Paris X –Nanterre. Il a notamment publié Habermas et la sociologie, PUF, 1998, Jürgen Habermas : une introduction, Pocket/La Découverte, 2001, Critique de l’antinaturalisme, PUF, 2006 et L’Aliénation. Vie sociale et expérience de la dépossession, PUF, 2007.

Emmanuel Renault est Maître de conférences de philosophie à l’ENS LSH. Il est notamment l’auteur de Marx et l’idée de critique, PUF, 1995, Hegel. La naturalisation de la dialectique, Vrin, 2001, Le vocabulaire de Marx, Ellipses, 2001, L’Expérience de l’injustice, La découverte, 2004 et Souffrances sociales, La découverte, 2008.

David Wittmann, doctorant à l’Université de Tours et ATER à l’ENS LSH, prépare une thèse sur la philosophie hégélienne de l’esprit. Il récemment dirigé Logique et sciences concrètes dans le système hégélien, L’Harmattan, 2006 (en collaboration avec E. Renault et D. Wittmann) et traduit les Leçons sur la logique 1831 de Hegel, Vrin, 2007 (avec J.-M. Buée).