N° 13 : Théories de l'action

Premier semestre 1993

A. Tosel : L'action aujourd'hui
D. Jervolino : Herméneutique/praxis
A. Callinicos : Les marxismes et la théorie de l'action
Cl. Leneveu : Anthony Giddens : pratiques, action, structuration
D. Fisette, P. Livet : L'action mise en cause
J-P. Cotten : Pour suite
B. Bourgeois : Le "noyau rationnel" hégélien dans la pensée de Marx
J. Grandjonc : La MEGA continue.
M. Barbier : L'Etat moderne chez Marx
H. Guillemin, M. Moule : La décomposition-recomposition du rapport salarial

 

PRESENTATION

Marx a proposé, notamment dans les Thèses sur Feuerbach et dans L'Idéologie Allemande, une théorie de la praxis qui offre une riche matière à la réflexion. On trouve également, au sein de diverses traditions marxistes (Gramsci, Lukacs, etc.), des formes de thématisation explicite d'une théorie de l'action. Il reste que les questions, immenses, que soulève l'analyse de l'action individuelle rejaillissent sur celle de l'action collective elle-même et posent quelques préalables tant à l'approche des processus historiques qu'à la formulation de projets d'intervention consciente dans le cours de choses. D'où la nécessité de reprendre ces problèmes à partir des ressources disponibles, celles notamment qui se proposent à nous dans le débat conflictuel des "théories de l'action" et des herméneutiques. D'autre part l'interférence des notions d'action et de production, l'une et l'autre singulièrement présentes dans le marxisme, désigne un champ de recherches dont on commence peut-être seulement à deviner toute l'ampleur.