N°14 : Nouveaux modèles de socialisme

Deuxième semestre 1993

J. Roemer : Peut-il y avoir un socialisme après le communisme ?
D. Schweickart : La démocratie économique, un socialisme vrai et faisable
F. Block: Capitalisme sans pouvoir de classe
D. Elson : La socialisation du marché
T. Andréani et M. Fleurbaey : De l'autogestion au socialisme associatif
J. Texier : La suppression du travail immédiat dans les Grundrisse
D. Jervolino : Pour une philosophie de la libération
Y. Quiniou : La critique génélogique chez Nietzsche : science et ethique.

 

PRESENTATION

Ces modèles ont été choisis au sein d'une vaste et nouvelle littérature anglo-saxonne et notamment nord-américaine. Ils témoignent avec force de ce que la pensée académique ne s'est pas inclinée devant les mises en demeure du néo-libéralisme, et qu'elle réagit par l'initiative sur le terrain qui est le sien. Ils ont en commun de rechercher une articulation du marché, du plan et de la coopération, qui assure la réalisation des exigences du socialisme. Ils en proposent des reconfigurations alliant justice et efficacité. Ils tentent donc de répondre à toute une série de questions essentielles : que faut-il planifier ou laisser au marché ? comment distribuer la propriété et les niveaux de disposition des biens de production ? quelle démocratie économique dans l'entreprise et la société ? Derrière leur forme abstraite et théorique, le lecteur informé comprendra très vite qu'ils sont, du moins pour la plupart, en phase avec le mouvement de résistance au capitalisme.