Numéro 40. Fin du néolibéralisme ?

Novembre 2006

Numéro disponible en ligne sur le site du Cairn : http://www.cairn.info/revue-actuel-marx.htm


[Sommaire]       [Auteurs]

Le terme de néolibéralisme est passé dans le vocabulaire politique courant. Mais que signifie-t-il exactement ? Qu’en est-il aujourd’hui exactement du néolibéralisme ? Et quelles conclusions politiques faut-il tirer de son analyse ? Autant de questions qui réunissent ici économistes, historiens et philosophes.

            Au terme d’un quart de siècle de progression de l’idéologie et des politiques néolibérales aux plans national et mondial, un nouvel ordre social s’est bel et bien constitué dont les traits mêmes les plus choquants se sont banalisés. Il semble cependant soumis à de telles tensions qu’il n’est pas absurde de se demander si nous ne sommes pas déjà en train d’en sortir. Quoiqu’il en soit, pour hâter sa fin, il faut également préciser ce qui devrait lui succéder.

 PRÉSENTATION

DOSSIER : FIN du N É OL IBéRALISME ?

Coordonné par Gérard Duménil et Dominique Lévy

Discussion avec Gi ovanni A R R I G H I, Makoto I TO H, François C H E S N A I S, Samir A M I N , Claudio K AT Z, David

H A RV EY : Qu’est-ce que le néolibéralisme ?

G é r a rd D U M É N I L, Dominque L É V Y : Une théorie marxiste du néolibéralisme

David H A RV EY : Les horizons de la liberté

Gi ovanni A R R I G H I  : À la recherche de l’État mondial

François CHESNAIS : Les contradictions et les antagonismes propres au capitalisme mondialisé et leurs menaces pour l’humanité

G é r a rd D U M É N I L et Dominique L É V Y : Néolibéralisme : dépassement ou renouvellement d'un ordre social ?

Samir A M I N : Au-delá de la mondialisation libérale : un monde meilleur ou pire ?

INTERVENTIONS

Tony A N D R É A N I  : Engels, d’un socialisme à l’autre

Étienne B A L I B A R  : Communisme et citoyenneté.Réflexions sur la politique d’émancipation à partir de Nicos Poulantzas

Emmanuel R E N AU LT : Postfordisme, marxisme et critique sociale en débat

Jacques B I D E T : Foucault et le libéralisme. Rationalité, révolution, résistance

 

ENTRETIEN

Michel VOVELLE : Un historien hors des sentiers battus

LIVRES

L U K Á C S

Georg LU K Á C S , Journal 1910-1911, (D. Renault)

Georg LU K Á C S , La Destruction de la raison. Nietzsche (S. Haber)

THÉORIE CRITIQUE

Rudolf J. S I E B E RT, Le relatif et le transcendant La sociologie critique de la religion de Max Horkheimer, (J.-M. Lachaud)

A xel HONNETH, Verdinglichung Eine anerkennungstheoretische Studie (P. Rusch)

Rahel JAEGGI, Entfremdung. Zur Aktualität eines sozialphilosophischen Problems, (S. Haber)

Jan SPURK, Pour une théorie critique de la société, (J.-M. Lachaud)

Stéphane HABER, Critique de l’antinaturalisme Etudes sur Foucault, Butler, Habermas, (J.-P. Deranty)

T R AVAIL ET LUTTES SOCIALES

Michel VA K A LO U L I S, Jeunes en entreprise publique. Les nouveaux embauchés d’EDF et de Gaz de France, (Q. Ravelli)

Be r n a rd GARDIN, Langage et Luttes sociales, Paroles d’ouvrières et d’ouvriers (J. Guilhaumou)

C o o rdonné par Ju l e s FA LQU E T, He l e n a H I R ATA et Bruno LAU T I E R Cahiers du Genre, n° 40 : Travail et Mondialisation (A. Bidet Mordrel)

 Auteurs

Samir Amin, économiste politique, a été professeur aux Universités de Paris VIII et de Dakar, et directeur de l'Institut Africain de Développement Economique et de la Planification (ONU, Dakar entre1970-1980). Il est actuellement directeur du Forum du Tiers Monde et Président du Forum Mondial des Alternatives. Ses ouvrages récents sont : Le Virus libéral, Le Temps des Cerises, 2003; Pour un monde multipolaire, Syllepse 2005.

 Tony Andréani est professeur émérite de sciences politiques à l’Université de Paris 8. Il a publié récemment Un être de raison, Critique de l’homo oeconomicus (Editions Syllepse, 2000), Le socialisme est (a)venir, tome 1, L’inventaire (Paris, Syllepse, 2001) et tome 2 Les possibles (Paris, Syllepse, 2004), ainsi que divers articles (notamment sur les services publics dans Actuel Marx, n° 34, sur la Chine dans La Pensée, n° 341, sur la démocratie économique dans Utopie critique, n° 32).

 Giovanni Arrighi  est professeur et directeur au département de sociologie de l’Université Johns Hopkins à Baltimore (États-Unis). Il est l’auteur de The Long Twentieth Century: Money, Power and the Origins of Our Times, Verso, 1994 ; Chaos and Governance in the Modern World System, University of Minnesota Press, 1999 (avec B. J. Silver) ; co-editeur avec T. Hamashita and M. Selden, de The Resurgence of East Asia: 500, 150 and 50 Year Perspectives, Routledge, 2003. Il a reçu deux fois la Distinguished Scholarship Award  de la section « Political Economy of the World System » de la American Sociological Association.

 É. Balibar est professeur émérite de philosophie à l’Université Paris-X. Parmi ses dernières publications : John Locke, Identité et différence. L’invention de la conscience (présentation, traduction et annotation), Seuil, 1998 ; Droit de cité, Éditions de l’Aube, 1998 ; La Crainte des masses. Politique et philosophie avant et après Marx, Galilée, 1997 ; La philosophie de Marx, La Découverte, 2001 ; Nous, citoyens d’Europe, La Découverte, 2001 ; Marx démocrate (en codirection avec Gérard Raulet), PUF, 2001 ; Europe, constitution, frontière, Éditions du Passant, 2005.

 Jacques Bidet est Philosophe, Professeur émérite à l’Université Paris-X, Directeur honoraire de la revue Actuel Marx et Président du Congrès International Marx. Théorie de la modernité, PUF, 1990, John Rawls et la théorie de la justice, PUF,1995, Théorie générale, Théorie du droit, de l’économie et de la politique, PUF,1999, Que faire du “Capital” ?, PUF, 2000, Dictionnaire Marx Contemporain, avec Eustache Kouvélakis, PUF, 2001, Explication et reconstruction du Capital, PUF, 2004.

 François Chesnais est professeur émérite à l'Université de Paris XIII-Villetaneuse, membre du Conseil scientifique d’ATTAC et rédacteur en chef de la revue Carré Rouge. Il est auteur notamment de La mondialisation du capital (Syros, coll. Alternatives économiques, nouvelle édition augmentée, 1997), et coordinateur de La finance mondialisée, racines sociales et politiques, configuration, conséquences (La Découverte, coll. textes à l’appui, 2004).

 Gérard Duménil est économiste, directeur de recherches au CNRS (EconomiX, Nanterre). Il a publié divers ouvrages dont : Le concept de loi économique dans « Le Capital », avant-propos de Louis Althusser, Maspero, 1978, et Marx et Keynes face à la crise, Economica, 1977 ; en collaboration avec Dominique Lévy, dans la collection Actuel Marx Confrontations des PUF : La dynamique du capital, un siècle d'économie américaine, 1996 ; Au-delà du capitalisme, 1998 ; Crise et sortie de crise. Ordre et désordres néolibéraux, 2000 ; Économie marxiste du capitalisme, La Découverte, coll. Repères, 2003 ; ainsi que Capital Resurgent. Roots of the Neoliberal Revolution, Harvard University Press, 2004.

 David Harvey est professeur d’urbanisme et de géographie à la City University de New York (CUNY). Parmi ses ouvrages récents, on peut citer : A Brief History of Neoliberalism, Oxford University Press, 2005 ; The New Imperialism, Oxford University Press, 2003 ; Paris, Capital of Modernity, Routledge, 2003 ; Spaces of Capital, Routledge, 2001 ; Spaces of Hopes, University of Edinburg Press, 2000 ; The Limits to Capital, Réédition Verso, 2000 ; The Conditions of Postmodernity, Basil Blackwell, 1990.

 Makoto Itoh est professeur d’économie de l’Université de Kokugakuin à Tokyo et professeur émérite de l’Université de Tokyo, ainsi que membre de l’Académie du Japon. Ses livres les plus récents en anglais sont : The World Economic Crisis and Japanese Capitalism, Macmillan, 1990 ; Political Economy for Socialism, Macmillan,1995; Political Economy of Money and Finance (avec C. Lapavitsas), Macmillan, 1999; The Japanese Economy Reconsidered, Palgrave, 2000.

 Claudio Katz est professeur d’économie à l’Université de Buenos Aires et chercheur au Conicet. Il est l’auteur de nombreux travaux sur la transformation du capitalisme contemporain. Son dernier livre est El porvenir del socialismo, Imago Mundi et Herramienta, 2004. Il a étudié l’impact régressif du néolibéralisme en Amérique latine, et participe activement aux Forums sociaux mondiaux. Il fait partie de la EDI (Economistas de Izquierda) et contribue au programme économique populaire de cette association.

 Dominique Lévy est économiste, directeur de recherches au CNRS (PSE, Paris). Il a publié divers ouvrages en collaboration avec G. Duménil, dans la collection Actuel Marx Confrontations des PUF : La dynamique du capital, un siècle d'économie américaine, 1996 ; Au-delà du capitalisme, 1998 ; Crise et sortie de crise. Ordre et désordres néolibéraux, 2000 ; Économie marxiste du capitalisme, La Découverte, coll. Repères, 2003 ; ainsi que Capital Resurgent. Roots of the Neoliberal Revolution, Harvard University Press, 2004.

 E. Renault est maître de conférences de philosophie à l’École normale supérieure de lettres et sciences humaines (Lyon). Il a notamment publié : Marx et l’idée de critique, PUF, 1995 ; Mépris social, Éditions du Passant, 2000 ; Hegel. La naturalisation de la dialectique, Vrin, 2001 ; Le vocabulaire de Marx, Ellipses, 2001 ; Où en est la Théorie critique ? (codirection avec Y. Sintomer), La Découverte, 2003 ; L’expérience de l’injustice, La découverte, 2004.

 Michel Vovelle est Professeur d’histoire émérite à l’Université de Paris I et Président d’honneur de la Société des amis de L’Humanité.  Il a exercé à la Faculté d’Aix, avant d’être élu en 1984 à la chaire d’Histoire de la Révolution française de l’Université de Panthéon-Sorbonne où il a dirigé l’Institut d’histoire de la Révolution jusqu’en 1993, tout en présidant la Société des études robespierristes, la Commission de Recherches Scientifiques du CNRS sur le Bicentenaire de la Révolution française et la Commission internationale d’Histoire de la Révolution française. Il a publié 38 ouvrages traduits en diverses langues, et autant en collaboration, ainsi que plus de 300 articles. Ses ouvrages les plus récents sont Les Folies d’Aix ou la fin d’un monde (2003), Les Mots de la Révolution (2005) et  La Révolution française expliquée à ma petite-fille (2006).

 

                                                                                                                                                     

 

 

 

PRÉSENTATION DOSSIER INTERVENTIONS ENTRETIEN LIVRES

P R É S E N TATION